Education artistique et culturelle à Savio

Abdenour au milieu de ses acteurs
Essais d’éclairage avec les conseils de Stéphane
Création d’un décor
Création d’un autre décor avant d’insérer le personnage

Lors de la « journée culturelle saviotine » du 8 novembre, la troupe Ondes de Chok est venue sur place étudier avec les Saviotins les différents aspects de l’adaptation d’un roman à la scène théâtrale.

Les Foyers Ruraux de Poitou-Charentes, respectant en cela une longue tradition théâtrale dans la région, se préoccupent de l’éducation artistique des scolaires. C’est ainsi que Marie Vullo, responsable pôle régional ressources théâtre, accompagnait ce jour-là, deux des membres de la troupe Ondes de Chok qui propose de belles rencontres tout public et des animations en direction des scolaires comme celles réalisées à Savio. Stéphane Montmailler, artiste pratiquant la peinture aussi bien que la sculpture ou d’autres performances plastiques et Abdenour Mazari, comédien, ont réparti les enfants en plusieurs groupes leur faisant découvrir    les différentes disciplines qu’englobe l’activité théâtrale. Le texte, l’auteur, la mise en scène, les décors, les éclairages… tout a été exploré au cours de cette journée constituant à elle seule un Enseignement Pratique Interdisciplinaire, EPI, tel que Christophe Labrousse les pratique depuis plus de vingt ans.

Les Saviotins avaient déjà découvert le texte du roman Mon bel Oranger  de José Mauro de Vasconcelos. Abdelnour, interprétant tous les personnages, a montré comment cela était possible en modifiant pour chacun les intonations, les gestes et les attitudes. Les élèves ont dû, ensuite, jouer à leur tour et certains se sont vraiment pris au jeu ! D’autres ont été touchés par l’histoire de Zézé, cet enfant brésilien ayant pour confident un oranger, véritable petit diable à la maison où il accumule les bêtises, mais qui, en revanche, fait le bonheur de sa maîtresse tant il est doué et intelligent.

De son côté, dans une salle différente, Stéphane abordait, avec chacun des groupes formés, les jeux de lumière permettant de créer des ambiances, d’éclairer plus particulièrement un acteur ou une partie du plateau. Il leur fit également étudier l’animation en volume, ou stop motion, une technique d’animation donnant l’illusion de voir des objets inanimés ou des personnages dessinés prendre vie. Les Saviotins réalisèrent toute une série de dessins avec un personnage se transformant en loup-garou les soirs de pleine lune. Photographiés, les dessins furent ensuite projetés sur un écran à la fréquence de plusieurs croquis à la minute. Le résultat final était convaincant et en tout cas une très bonne explication du kinétographe des frères Lumière.

Une joyeuse journée ludique au cours de laquelle les Saviotins ont beaucoup appris.

CDS News – 9 novembre 2017

Christophe Labrousse, le directeur, en pleine action

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s