La presse et les médias à l’école

Ludovic Rhode répondant aux questions des élèves

La 29e semaine de la presse et des médias d’information à l’école a enregistré cette année une participation record : 17 500 établissements scolaires étaient inscrits. L’École-Collège Savio en faisait partie et, du 12 au 16 mars, des représentants de la presse locale et régionale se sont exprimés devant les Saviotins sur le thème de cette année : « D’où vient l’info ? »

Cette semaine a pour but de former le jugement des élèves en développant leur sens critique et aussi de leur donner les moyens d’exercer leurs responsabilités de citoyen.

Les thèmes abordés durant ces journées concernaient :

  • l’information, le journalisme et les médias
  • l’image et la photographie, le photographe de presse
  • les fonctions et les genres de la presse
  • l’écriture d’un journal scolaire
  • l’étude de la Une d’un journal

Savoir aller chercher l’information, la croiser au moins trois fois pour être sur qu’elle est fiable et que l’on est pas en train de se faire manipuler est déjà tout un art. Comprendre pourquoi il est nécessaire ou utile de faire partager cette information au lecteur demande de la réflexion, du jugement car une information diffusée en presse écrite à plusieurs milliers d’exemplaires peut faire des dégâts si elle est inexacte ou brutale. L’effet est démultiplié à la télévision.

Didier Darrigrand en pleine action

C’est de ce métier complexe et passionnant que sont venus parler Ludovic Rhode (La Concorde), Didier Darrigrand (La Nouvelle République) et Catherine Bréjat (Ré à la Hune) aux élèves leur précisant les différentes formes qu’il pouvait prendre selon que le journaliste travaille dans un quotidien, un hebdo ou un mensuel ou bien dans l’audiovisuel. Ludovic Rhode s’est attardé sur les formations possibles pour devenir journaliste (trois années d’études après le Bac en écoles de journalisme ou à la Faculté) et acquérir un regard objectif nécessaire au traitement de l’information. Il n’a pas caché que c’est un métier sans horaires, entendez-par là que les heures de travail sont nombreuses et ont lieu aussi bien de jour que de nuit, en semaine ou le week-end et qu’au-delà d’une écriture agréable et si possible sans fautes d’orthographe, il nécessite des connaissances techniques qui ne s’improvisent pas.

C’est aussi un métier passionnant qui permet de rencontrer beaucoup de monde, de pénétrer dans des lieux inaccessibles aux simples mortels et de comprendre finalement comment fonctionne un pays.

La révolution du numérique fait que la question de l’avenir de la presse écrite se pose. Mais si elle doit se réinventer, la télévision reste un domaine intéressant, particulièrement pour la conception de documentaires, car elle dispose de moyens financiers que n’ont pas les autres médias et donne aux journalistes la possibilité de prendre le temps pour réaliser ce qu’ils ont à faire.

Les Saviotins posèrent, comme à leur habitude, de nombreuses questions aux intervenants et gageons qu’au moins deux d’entre eux feront de futurs journalistes !

CDS News – 22 mars 2018

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s