Un nouveau Savio d’Honneur

 

P1170482.jpeg

Néo Delbecq, 13 ans, en classe de Quatrième à l’École-Collège Savio suit brillamment les traces de son papa William Delbecq et vient de passer avec succès l’examen de Commissaire Sportif Départemental, niveau 1.

Nous avons décidé d’inaugurer avec Néo la catégorie junior de notre SAVIO D’HONNEUR. Depuis la rentrée 2017, nous attribuons un SAVIO D’HONNEUR à celle ou celui ayant écrit un texte porteur de sens ou réalisé une action désintéressée ou hors de l’ordinaire. C’est le cas de Néo aujourd’hui.

Néo a rejoint l’École-Collège Savio à la rentrée 2017. Il avait tendance à faire un peu le clown en classe et manquait de concentration. Il a très vite évolué, comme le confirme le diplôme qu’il vient d’obtenir.

En quoi consiste donc cet examen qui permet l’organisation des compétitions et des combats de judo ? La catégorie Junior requiert un grade de ceinture orange, un âge minimal de 11 ans et un temps de formation d’environ un an avec deux stages au niveau départemental. Les connaissances demandées et leurs applications pratiques doivent permettre au futur commissaire de procéder aux tâches suivantes : la mise en place des ordinateurs pour la compétition, la réalisation de la pesée en vérifiant bien les différents poids par catégorie d’âge, la vérification du passeport et de sa date de validité, de la photo du compétiteur, de la licence, du certificat médical. Vient ensuite l’organisation des « poules » et des combats. Les responsabilités du commissaire comportent également le suivi des chronos, la tenue des tableaux d’affichage et de feuilles de poules, l’annonce des combats en cours et de ceux en préparation ainsi que l’appel des compétiteurs. Le commissaire sportif fait partie intégrante de l’équipe d’arbitrage ; il faut donc qu’il connaisse parfaitement les règles du jeu. Son papa dit même que Néo est meilleur que lui en arbitrage !

On comprend que le rôle du commissaire sportif est indispensable au bon fonctionnement d’une compétition. La complexité des différentes tâches demande au-delà des connaissances une très grande concentration ; aucune improvisation n’est tolérée et toute erreur annulerait la compétition. C’est donc une lourde responsabilité pour un jeune garçon de cet âge. D’ailleurs, ils n’étaient que deux à passer cet examen au plan départemental. Si Néo a pu obtenir ce diplôme, c’est qu’il a su tirer profit de ce que le collège Savio lui apportait. Il a ainsi appris à exploiter ses qualités, à ne pas se laisser impressionner, à parler en public et à savoir se concentrer. C’est en quelques mois une extraordinaire évolution de cet adolescent intelligent certes, mais un peu dissipé. C’est pourquoi je suis très fier de lui attribuer notre premier SAVIO D’HONNEUR Junior.

Christophe Labrousse – 14 avril 2018

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s