La lettre d’Antonio Carmona aux Saviotins

Antonio Carmona, le nouveau parrain des Saviotins pour cette année, a décidé pour ne pas perdre le contact avec ses filleuls de leur écrire régulièrement. Voici sa première lettre.

Bonjour à vous les jeunes,

Je suis très heureux de vous écrire en ce début d’année en tant que « Parrain » de votre école. J’avoue que je ne sais pas exactement ce que ça veut dire mais ce n’est pas grave : le mot me plaît !

Il y a d’autres mots comme ça… dont je ne connais pas la signification exacte, mais que j’aime quand même… Je pense à diligence (l’adjectif) ou a paléontologue ( je sais que c’est un métier)…

En tant que parrain, j’ai décidé de vous écrire à chaque retour de vacances pour prendre de vos nouvelles et vous donner des miennes. J’aurais préféré vous le dire de visu parce que je suis plus à l’aise pour « parler » de ces choses là plutôt que d’« écrire »à leur sujet… mais sachez que si vous avez envie de me confier des choses, de vider votre sac, ou juste de me raconter une blague de toto, j’ai plutôt une bonne oreille et je suis bon public.

J’ai conscience qu’on se connait très peu et qu’il est difficile de faire confiance à des adultes qu’on ne connait pas… mais la porte de mon écoute et de ma bienveillance vous est ouverte !

De mon coté, ce début d’année s’annonce chargé ! J’ai un gros texte à écrire : Les promesses patraques (que je viens de commencer et que je dois rendre le  29 janvier haaaaa). C’est l’histoire d’un homme qui est resté un enfant dans sa tête et qui est incapable de déclarer sa flamme à la femme qu’il aime… Pourquoi ? Parce que sa mère est morte quand il était petit et qu’elle a été très impressionnante quand elle lui a fait faire la promesse de ne jamais l’oublier, ni de la chasser de son cœur sur son lit de mort… en plus elle crachait du sang ! Du coup, le garçon a fait cette promesse (une promesse patraque) à sa mère mais depuis, aucune autre femme « ne peut rentrer dans son cœur ».

C’est le texte le plus difficile que j’ai eu à écrire parce qu’on m’a demandé de créer 20 personnages !! Dont 18 enfants de 9 ans qui joueront sur scène, pour seulement deux adultes ! C’est dur à écrire, mais c’est pas grave ! Je m’amuse quand même !

Voilà ce qui va occuper mon temps pour ce mois de janvier ! Le spectacle sera en répétition avec les enfants à partir de mars… Je vous enverrai peut être des extraits si j’en suis assez satisfait !

J’espère que de votre coté vous vous êtes bien amusés pendant les vacances et que vous êtes heureux de retourner à Savio !

Je voudrais finir cette lettre en vous souhaitant  le meilleur pour 2019. J’espère que vous aller continuer votre année à Savio en beauté !

Pour ma part je vous souhaite des « pipelots » et des « pas toi le chat ».

Je pense à vous !

Antonio Carmona