Les nouvelles responsabilités civiques de Christophe Labrousse

Depuis le 1er janvier 2019, Saint-Léger de la Martinière est une commune déléguée de Melle. Une transformation qui s’inscrit dans le processus de regroupement de cinq communes englobant également Paizay-le-Tort, Saint-Martin-lès-Melle et Mazières-sur-Béronne et qui a fait évoluer les responsabilités de certains élus.

C’est le cas de Christophe Labrousse, maire délégué de Saint-Léger-de-la-Martinière, dont les responsabilités ont évolué au sein de cette nouvelle commune où il occupe la charge de vice-président responsable des sports, de la jeunesse et du bien-être.

Ce domaine est une nouveauté pour Christophe Labrousse qui est désormais chargé d’assurer les relations avec les associations sportives ou assimilées et de procéder à l’examen des demandes de subvention. Ce poste comprend également :

– la maintenance de l’ensemble des équipements et en particulier les contrôles de sécurité

– les propositions d’acquisition d’équipements pour les infrastructures ou les associations sportives

– le suivi des différents « Pass » (Pass sport, culture et voyage).

C’est avec son dynamisme habituel que Christophe Labrousse aborde cette nouvelle mission et prépare d’ores et déjà la journée départementale handisport du 15 juin prochain qui fera prendre la place de personnes handicapées par des personnes bien-portants afin de leur faire réaliser l’impact de leur handicap sur leurs activités. Pour mieux associer la population à cet événement, Christophe Labrousse travaille en adéquation avec les services du département.

La 31e édition de « La France en Courant », dont Melle sera l’une des villes étapes, fait partie des chantiers en cours ainsi que la préparation du dossier pour l’obtention du label « ville active et sportive ».

Les équipements sportifs sont nombreux à Melle qui possède 84 associations sportives et culturelles. Chrisophe Labrousse doit être à la hauteur de la réputation de Melle et assiste chaque week-end à une manifestation sportive.

La commission sport et bien être qu’il préside est composée d’une dizaine de personnes aussi motivées les unes que les autres. Lors de sa première réunion, cette commission a travaillé sur l’aspect sécuritaire et a initié la vérification de tous les équipements sportifs. La prochaine réunion devrait examiner les demandes de subvention.

Beaucoup de travail en vue pour les membres de cette commission, mais aussi de véritables challenges à concrétiser pour leur nouvelle commune.

CDS News – avril 2019