L’imaginaire au pouvoir

Patience Augustine a toujours écrit. Aussi loin qu’elle remonte dans son enfance, elle se voit écrivant ses pensées ou de petits textes sur des morceaux de papier qu’elle conservait soigneusement. Depuis maintenant quatre ans, elle est éditée. Son premier livre, paru aux Editions Persée en 2015 : « Un jour avec moi-même » est assez autobiographique et destiné à un public d’adultes et d’adolescents. Le suivant « La porte mystérieuse et l’étoile dans la soupe » chez Édilivre s’adresse à un jeune public à partir de 8 ans et le dernier « Le super pouvoir de Topi, la petite chenille » chez Édilivre également est un conte parfait pour les enfants de 3 à 7ans. Les deux derniers ouvrages sont illustrés de manière charmante. D’origine camerounaise, Patience a décidé que la sœur de Blanche Neige, dans le nouveau conte qu’elle écrit actuellement et qui s’intitule « La sœur de Blanche Neige », serait noire. Elle a bien raison et espérons que cela apportera à son livre le même succès que celui qu’a connu Kirikou !

Monitrice-éducatrice, Patience a travaillé avec des enfants et de jeunes adultes autistes et elle a un bon contact avec la jeunesse d’une manière générale. Cette femme sensible et d’une grande imagination aime écrire pour les enfants dont l’imaginaire est tellement fort. Elle écrit pour s’évader et proposer aux autres de faire de même, se retrouver ailleurs comme lorsqu’elle écoutait les histoires que sa grand-mère lui racontait à la veillée. Ses ouvrages sont des messages qu’elle lance, comme dans une bouteille lancée à la mer et elle espère qu’ils transformeront la vie de la personne qui va les lire.

Patience est venue à Savio présenter ses trois contes, le 22 janvier, aux élèves de cycle 3. Après avoir lu ensemble les trois contes, les enfants ont commencé à écrire le début d’une histoire avec Augustine ! Ils semblaient ravis de cette rencontre. Patience reviendra les voir pour leur parler, cette fois, de sophrologie car c’est une discipline qu’elle pratique couramment.

CDS News