Et si l’Humanité prenait une leçon d’Humilité ?

Quand la levée du confinement sera donnée, il va falloir essayer de remettre en route toute une économie, reprendre nos activités quotidiennes et mener un semblant de vie normale. Mais qu’est-ce qui sera de l’ordre de la normalité demain ? Nul ne le sait à l’heure où j’écris ce Billet d’Humeur…

Non seulement il nous faut supporter ce confinement avec toutes les contraintes qu’il impose, mais il va falloir apprivoiser demain et l’avenir…

– L’Humanité sera dans l’obligation de rechercher de nouvelles voies qui la conduiront vers une politique plus sociale, plus juste, plus égalitaire, plus équitable, moins futile, moins consumériste, moins superficielle.

– L’Humanité sera dans l’obligation de rechercher de nouvelles orientations vers une politique plus écologique, plus responsable, plus tournée vers la Transition avec tout ce qu’elle engendre.

Nos chercheurs qui travaillent à la rédaction des nouveaux manuels scolaires au sein du Ministère de l’Education nationale vont pourvoir bousculer certains programmes et souligner les méfaits de la mondialisation, du libéralisme à outrance, du libre échange pour se focaliser sur les richesses de nos territoires. En effet, la mondialisation nous prouve aujourd’hui qu’elle demeure bien fragile, qu’elle opère des effets bien pervers…

Oui, retournons à l’essentiel !

Quelques exemples :

– soutenons tout le secteur agricole (producteurs, éleveurs, céréaliers, maraîchers, etc.) en favorisant toute sa diversité.

– exigeons un service public de qualité : arrêtons de diminuer les subventions et les dotations dans les secteurs de la santé, de la recherche ou de l’éducation. Soutenons notre hôpital ; soutenons notre école ; repensons tout notre système de santé qui, là encore, nous montre bien ses limites, et j’en passe.

L’autonomie sanitaire devra maintenant passer par la fabrication de nos médicaments en France, par exemple.

Il est grand temps de repenser tout le fonctionnement de notre économie et de nos appareils politiques.

Quand je dis à mes élèves que, dans dix ans, ils seront les créateurs de près de 70% des nouveaux métiers, je ne crois pas trop me tromper.

L’Homme qui se dit invincible démontre, à travers cette crise sanitaire sans précédent, qu’il a fait fausse route et qu’il a tout à repenser… A nos jeunes, donc, grâce à une éducation adaptée et de qualité, de repenser à un monde plus juste, plus responsable, plus écologique, plus solidaire, plus respectueux, avant tout, de notre Planète ! Mais sachons rester Humbles… la vanité ne flatte que les incultes et les imbéciles.

Je vous laisse méditer !

Christophe Labrousse

Directeur-Fondateur de l’École-Collège Dominique Savio