Le sport pour vous, petits confinés !

Faire du sport pour mon adolescent de 12 ou 13 ans : d’accord ! Mais comment fait mon petit de 3 ou 4 ans, lui, pour pouvoir faire du sport ? Comment faire en sorte qu’il se dépense ? Et comment faire quand on vit en appartement ?

J’ai quelques activités en tête, mais avant tout, chers parents, vous allez devoir – et oui ! – « autoriser le désordre » !!! Si vous n’êtes pas prêts à l’accepter, j’ai bien peur malheureusement que mon activité ne soit pas pour vous.

Alors, déplacer quelques meubles et ranger les bibelots de mamie n’est pas un effort surhumain quand on voit la joie d’un enfant après une bonne activité dans le désordre, par un bel après-midi de confinement !

Je vous propose différentes activités qui peuvent devenir rapidement sportives :

– le cache-cache :

facile et efficace, le cache-cache est connu de tous ; il permet aux enfants de voir la maison autrement, comme un grand terrain de jeux. A vous, parents, d’en délimiter les zones autorisées… Cette activité peut être pratiquée en famille !

– un-deux-trois soleil :

encore un grand classique des cours de récréation : un, deux, trois soleil se joue facilement à la maison. En musique, ou pas, vos enfants s’amuseront. Mettez en route leur musique préférée et arrêtez-la brusquement. Vos enfants devront alors arrêter de bouger : le premier qui bouge a perdu ! Fous-rires garantis en famille !

– la marelle :

utilisez vos carreaux de carrelage en mettant des numéros sur chacun d’entre eux à l’aide de papier et de scotch. La marelle est un bon jeu pour tous : pour travailler l’adresse, l’équilibre et l’apprentissage des premiers numéros.

– le ping-pong :

jouer avec les mains, trouver une balle qui rebondit à peu près, une planche d’étagère ou – mieux – la table basse, le filet imagé par des livres et des DVD, et c’est parti pour des parties animées !

Et, pour moi, le meilleur !!!

– Le parcours du combattant  : (mais là, il faut vraiment autoriser le désordre…)

Quoi de plus drôle que de passer sous la table de la salle-à-manger, puis ramper sous trois chaises, se relever et courir à toute vitesse pour slalomer entre les coussins du salon ? Faire une roulade par-dessus le lit de maman et papa ou, encore, ramper dessous ! Avec une poupée sous le bras car c’est le totem qu’il faut ramener à papa qui nous « coache » sur la ligne d’arrivée ! Autorisez le désordre et, surtout, permettez-vous de retrouver certaines fois votre âme d’enfant en imaginant un parcours que vous auriez aimé faire à leur âge.

Alors, bougez vos meubles (« Profitez-en pour faire le ménage », comme dirait Christophe Labrousse) ; déplacez les coussins du canapé ; rangez les objets « à risque », et c’est parti !!!

Jordan Veillon

Enseignant en charge du sport à l’École-Collège Dominique Savio