Quelques conseils à pratiquer sans modération pendant cette période

Quelques conseils à pratiquer sans modération pendant cette période de confinement pour rester positifs !

Durant ce confinement, nous pouvons être, de temps en temps, traversés par le doute, le « coup de mou », un certain pessimisme… Mais comment ne pas se laisser envahir pas ces drôles d’émotions ?

– Tout d’abord, comme nous l’avons appris à Savio, sachons utiliser nos « deux hémisphères » du cerveau. En effet, nous sommes de bonne humeur quand nos deux cerveaux communiquent bien entre eux et que biys biys servons autant de l’un que de l’autre. Mais de quoi parlons-nous ? Si nous avons plutôt l’habitude de solliciter notre hémisphère gauche – celui de la logique, de l’analyse, de la mémoire auditive, du langage -, cultivons l’art, la créativité, l’humour ou l’intuition qui incarnent notre hémisphère droit. Trouvons l’équilibre, l’harmonie en cette période de crise sanitaire.

– Ensuite, cuisinons de bons petits plats avec des produits du terroir, avec des choses simples mais vraies, « essentielles » car nous devons prendre bien soin de notre intestin. En effet, le comportement alimentaire joue un rôle déterminant dans la mesure où l’intestin, notre « deuxième cerveau », piloterait une partie de nos émotions. On est de plus en plus certain qu’il aurait un impact sur notre humeur et permettrait une diminution du stress… Et je sais de quoi je parle.

– Après, écoutons de la musique classique, et plus particulièrement du Mozart ! En effet, utilisée comme médecine « complémentaire », la musique diminue l’anxiété et permet aux idées noires de s’en aller. Chouette, la bonne humeur revient ! Je vous conseille le morceau qui agit comme un  antidépresseur ; je veux parler de la Sonate pour deux pianos K448. Le compositeur est notamment prescrit pour les nourrissons prématurés car ses créations protègent les neurones du stress et augmentent leur croissance. A Savio, je fais souvent écouter du Mozart aux enfants le mercredi afin de couper la semaine et les apaiser pour apprendre. Je vous préconise également le « Concerto italien » de Bach et le « Concerto grosso » opus 6 d’Arcangelo Corelli. A écouter quarante minutes en fin de journée ; ce n’est pas mal ! Mais je peux également vous proposer, dans un tout autre domaine, du « heavy metal » qui agit positivement sur le moral, avec des vertus plus stimulantes qu’euphorisantes. Et… écouter du Disco, et plus particulièrement le groupe suédois ABBA, n’est pas mal non plus !

– N’hésitons pas à choyer ce que nous appelons les émotions positives ; elles sont au nombre de huit, comme les intelligences multiples. Je veux parler ici de la curiosité, de la fierté, de l’espoir, du bonheur, de la gratitude, de l’étonnement, de la motivation et de la satisfaction. Exercez-vous à les repérer, à les éprouver et à vous en souvenir !

– Alors que nous nous retrouvons face à nous-mêmes, il est temps de prendre soin de soi et de se respecter ! Faites l’inventaire de tous vos talents ; faites un point sur tout ce que vous avez accompli ; gommez ce que vous avez raté, puis repartez sur de bon rails ! En effet, trop souvent voire presque systématiquement, quand nous faisons notre examen de conscience, nous pensons plus spontanément aux situations loupées, à nos fautes, à nos échecs qu’à nos réussites. Il est important de regarder derrière nous, de prendre une feuille de papier, de découper notre vie en tranches de dix ans et de trouver notre grande réussite de la décennie. Identifions ensuite nos points forts dans différents domaines de notre vie (amour, travail, amis, loisirs, famille, etc.). Pensons ensuite à tous les petits plaisirs qui émaillent notre journée, notons-les.

Sachons cultiver le fameux « carpe diem » !

Durant cette période de confinement, surprenons-nous et surprenons nos proches ! Soyons un peu fous et embellissons notre quotidien par des gestes et des attitudes positives !

Christophe Labrousse

Directeur-Fondateur de l’École-Collège Dominique Savio