S’adapter à une 5e semaine de confinement

Bonjour à toutes et à tous,

Chers Saviotines, cher Saviotins,

je vous livre le dernier « Mot du Pédagogue » qui sera posté sur le site de l’école ; je vous en souhaite une bonne lecture.

Adaptons-nous à cette cinquième semaine de confinement !

A l’heure où j’écris cet article, je ne sais pas quels seront les engagements que prendra le Président Macron lors de son allocution de ce lundi 13 avril, mais cette semaine risque de présenter, d’une façon ou d’une autre, des « symptômes » différents des semaines précédentes.

L’inquiétude est accentuée par cette appréhension de rester enfermé ; les moments d’abattement pourront aller grandissant ; les questionnements seront plus nombreux ; les situations de tensions seront susceptibles d’augmenter, d’où l’importance de s’isoler – quand c’est possible bien évidemment – pour s’apaiser.

En effet, cela va faire un mois que nous sommes en confinement. Un mois, c’est le moment d’établir le bilan, de faire un point, de tirer des enseignements de ces quatre semaines écoulées… Alors qu’un très grand nombre d’enfants souhaitent reprendre le chemin de l’école, alors que les actifs ont hâte de reprendre leur travail, nous risquons de rester encore confinés pendant plusieurs semaines… Et, invariablement, les questions sur « l’après crise » vont préoccuper nos pensées. Les adultes risquent d’être plus anxieux, donc moins patients… Alors, il va falloir trouver un « terrain d’entente » entre toutes et tous pour que l’harmonie familiale soit la moins perturbée… Faire preuve d’un peu plus de « permissivité » tout en restant ferme face au Contrat d’Engagement mis en place au début du confinement : là réside tout l’art de l’éducation…

Alors, il nous est demandé de « trouver du sens à ce confinement », de savoir nous adapter à un nouveau rythme de vie qu’il faut inventer, créer ! Plus que jamais, celles et ceux qui sauront faire preuve de créativité dans leur quotidien s’en sortiront relativement mieux ! Si le confinement perdure, à moi de trouver une nouvelle façon d’aborder le travail scolaire « à distance » pour ce troisième trimestre.

A la maison, il est important que chacune et chacun puissent participer à la vie de famille encore plus : cuisiner ce qu’Amélie propose comme recettes assez faciles sur le site de l’école, créer de ses mains , faire de la peinture, jardiner, ranger sa chambre ou changer les meubles de place, etc. Des astuces que je vous donnerai dans un prochain article. En effet, ce confinement semble vouloir tirer un trait sur les pratiques du passé et réinventer un « nouveau » quotidien.

Quelles sont les compétences enseignées à Savio qu’exige le confinement ?

– la créativité

– la maîtrise de soi

– la réflexion

– la prise de recul

– le respect de soi et de l’autre

– la connaissance de soi

– l’autonomie

– la prise d’initiatives

– la responsabilité

– le discernement

– la tolérance

– l’ouverture d’esprit

– le lâcher-prise

– la confiance

– l’optimisme

Cette liste non exhaustive peut vous permettre, à vous parents ou familles d’accueil, de discuter ou rediscuter de chaque notion avec les enfants et de voir où ils en sont à ce jour ? Mais n’oubliez pas : il faut toujours valoriser les enfants, mais en les mettant face à eux-mêmes !

Bonne réflexion tous ensemble !

Bien à vous,

Christophe Labrousse

Directeur-Fondateur de l’École-Collège Dominique Savio

 

 

13 avril 2020