Des priorités dès le retour des demi-pensionnaires, à Savio, le lundi 18 mai !

Le mot du pédagogue

La qualité de l’enseignement à distance assuré par Caroline, Isabelle, Chantal, Catherine, Jordan et moi-même, durant cette période de confinement, ne s’est pas démentie, même s’il a fallu s’ajuster à cette situation inédite. Cependant, rien ne peut remplacer un enseignement en classe, particulièrement pour les élèves qui présentent de plus grandes difficultés que les autres et qui ne bénéficient peut-être pas d’aide ou de soutien à la maison. Dès la semaine de reprise, les connaissances et les compétences de chacune et chacun vont se montrer bien hétérogènes.

Donc, tout-au-long de la semaine, nous nous consacrerons à des points de situation selon chaque discipline pour identifier où en est chaque élève dans ses apprentissages et préciser ses besoins. Un accompagnement encore plus « à la carte », comme nous le faisons habituellement à Savio, s’imposera naturellement à l’équipe pédagogique. Nous insisterons sur le Français et les Mathématiques plus particulièrement, sans délaisser les autres disciplines.

En effet, je vais demander à mon équipe, durant cette fin d’année scolaire, de s’assurer, comme le demande le Ministre de l’Education nationale et de la Jeunesse, « que les élèves maîtrisent les connaissances nécessaires à la poursuite d’études dans la classe supérieure et ainsi lutter efficacement contre le risque de décrochage. Cela implique d’accroître le temps d’enseignement consacré à la transmission de ces savoirs ».

J’insiste sur le fait que, parmi les élèves qui ne peuvent revenir à Savio pour une raison ou une autre, la continuité scolaire doit se poursuivre : j’ai mis en place une feuille de notes « Spécial Confinement » qui permettra de faire le point sur le passage ou non dans la classe supérieure. Evidemment, nous tenons compte de tous les paramètres et de cette situation sanitaire inédite, mais il ne s’agit pas de mettre les enfants « encore plus en échec » en leur permettant de passer dans la classe supérieure, alors que le travail du troisième trimestre a été escamoté. Il faut être bien clair : nous sommes en train de parler de l’avenir proche de nos enfants. Les compétences du socle commun de connaissances devront être respectées !

Je suis encore plus motivé pour créer du LIEN entre les disciplines en commençant les cours par l’étude d’une œuvre artistique qui permettra de travailler, selon chaque classe, le programme demandé par l’Education nationale dans chaque discipline. Je souhaite faire évoluer la pédagogie saviotine dans cette direction. Je m’y attèlerai dès le mois de septembre prochain pour la vingt-cinquième année de la fondation de l’Ecole-Collège Dominique Savio !

L’Art et le Sport ont manqué cruellement à un trop grand nombre de nos élèves…

Christophe Labrousse, pédagogue

Contact : 06 31 99 30 51