Projet Pédagogique, Éducatif, Culturel et Solidaire 2020-2021 de l’École-Collège Dominique Savio

A partir du 17 mars 2020, nous avons vécu une période ou crise sanitaire sans précédent qui nous a invités et nous a imposés à repenser nos Projets Pédagogiques.

Avec les membres de l’équipe pédagogique de l’École-Collège Dominique Savio, nous avons décidé , pour cette vingt-cinquième année, de reprendre le Projet Pédagogique 2019-2020 que nous n’avons pu mener à son terme en le modifiant et en l’adaptant à la réalité : un Projet d’envergure, comme vous allez pouvoir le découvrir.

Il nous faut apprendre, à travers l’école de la République, à nous adapter à ce nouveau contexte, donc à anticiper.

Nous devons assurer une éducation de qualité pour chacune et chacun des Saviotins afin de lutter contre le décrochage scolaire et permettre de créer, à la fois, du sens et du lien.

Dès le mois de septembre 2020, une fois la rentrée des classes terminée, nous commencerons par regarder le film de Cyril Dion et Mélanie Laurent « Demain » (Partout dans le monde des solutions existent), puis nous étudierons le livre de Pierre Rabhi et Cyril Dion « Demain entre tes mains ». Ce travail sera une mise en lumière du Projet Pédagogique qui vous est présenté ci-après

Christophe Labrousse, pédagogue et directeur de l’École-Collège Dominique Savio

Ce sera un « Projet Pédagogique, Éducatif, Culturel et Solidaire » !

En 8 points

1- Il est indispensable de former nos jeunes aux valeurs de la citoyenneté, à celles de la République, en leur permettant d’être des élèves autonomes, tant sur le plan scolaire que sur celui de la pensée. C’est pour cette raison que nous privilégions, à Savio, depuis plusieurs années, le fond et la forme de notre travail, à travers les disciplines étudiées :

  • la Philosophie
  • la Littérature
  • l’Histoire
  • la Géographie
  • l’Enseignement Moral et Civique
  • le Théâtre
  • la Musique
  • l’Art, en général (sans oublier toutes les autres disciplines scolaires bien évidemment)
  1. a) Un citoyen : c’est quoi ? C’est qui ?
  • travail sur la définition du terme « citoyen »
  • visite de la Mairie, du Musée militaire de l’Ensoa de Saint-Maixent, …)
  1. b) Devenir un éco-citoyen :
  • participation à l’opération « Nettoyons la nature »
  • veiller au non gaspillage de la nourriture
  • se servir du composteur
  • trier les déchets
  • création d’un hôtel à insectes
  • fabrication de nichoirs
  • c) Être citoyen, c’est s’informer :
  • Participation à des émissions de radio sur d4b
  • Organisation de la Semaine de la Presse avec la présence de journalistes de la presse écrite et de la télévision
  • d) Voyageur et citoyen :
  • Intervention d’un agent de la SNCF pour sensibiliser les élèves à la sécurité et la citoyenneté
  • Étude des règles d’une collectivité : droits et devoirs

2 – Il est important d’ouvrir les enfants sur le monde et ses richesses, ses diversités, ses particularismes, …, en invitant des associations qui œuvrent dans l’éducation auprès des plus démunis à faire découvrir l’Ailleurs et ses difficultés, ses drames, ses laissés pour compte. Insistons sur les droits des enfants dans le monde grâce à l’intervention de certaines associations mondiales comme l’UNICEF, « Aide et Action » ou « Tsiky Solidarité » qui viendront à Savio à plusieurs reprises. Rappelons quels sont les droits humains et le respect de la différence.

3 – Il est fondamental de développer l’esprit critique des enfants à travers des lectures, l’étude de certaines œuvres d’art, des textes, des rencontres avec leurs auteurs, comme nous le faisons avec l’Union Régionale des Foyers Ruraux depuis tant d’années. Il faut privilégier l’oral et pousser un enfant dans ses retranchements, en lui permettant d’organiser un raisonnement qui lui est propre. Sont annoncés pour venir animer des ateliers (travail sur la mise en scène ; écriture d’un texte avec un dispositif qui associe un(e) auteur/autrice et un(e) metteur(se) en scène ; travail de lecture à voix haute ; les « déclencheurs » d’écriture ; l’écriture théâtrale ; travail de sensibilisation aux textes dramatiques contemporains ; travail de sensibilisation aux créations en utilisant les nouvelles technologies (son, vidéo, etc.) ; l’outil pédagogique numérique et interactif improvisé ; …) :

  • l’écrivaine Françoise Du Chaxel
  • le scénographe Vincent Debats
  • l’écrivain Dominique Richard
  • l’écrivain Philip Forgeau
  • l’écrivain Christophe Tostain
  • l’écrivain Philippe Rousseau

Ces activités s’inscrivent dans le programme scolaire proposé par l’Éducation nationale ; sans oublier la Journée des Auteurs, véritable nouveauté, qui permettra d’accueillir six auteurs locaux qui animeront divers ateliers et répondront aux questions des enfants. Nous accueillerons, pour cette Journée inédite, les auteurs suivants :

  • Daisy de Vasselot
  • Sarah Blaineau
  • Grégory Bourloton
  • Valéry Sauvage
  • Pierre Brandao
  • Michel van de Wiele

Parallèlement, nous étudierons certains courants de la culture au XXème siècle. En effet, un courant (ou mouvement) artistique est un ensemble d’œuvres et d’artistes regroupés autour d’une même démarche artistique et intellectuelle. De nombreux courants sont créés par des artistes d’avant-garde, qui souhaitent changer les pratiques de leur époque.

Le XXème siècle connaît d’importants bouleversements historiques et technologiques : nouveaux modes de transport rapides (automobile, train, avion, …), naissance de la psychanalyse, guerres mondiales, apparition du numérique… Chacun d’eux amène les artistes à s’interroger sur leur société, sur leur pratique de l’art ou à exprimer leur révolte.

Nous nous attacherons, cette année, à travailler les thèmes suivants :

  • la sculpture et l’installation : l’art en trois dimensions
  • l’architecture
  • les arts au quotidien : artisanat, design, mode
  • les arts graphiques

Les Saviotines et les Saviotins se rendront à Royan, en Charente-Maritime, pour visiter et étudier toute l’architecture « moderne » de cette ville reconstruite après un bombardement lors de la Seconde Guerre mondiale.

4 – Il est primordial de travailler avec les associations d’éducation populaire qu’offrent nos territoires divers et variés, comme les Foyers Ruraux, la Ligue de l’Enseignement, des associations scientifiques comme la Béta-pi, des associations manuelles et culturelles afin de développer une nouvelle forme de curiosité chez nos jeunes et permettre qu’ils comprennent bien toutes les richesses territoriales. Les inviter à assister à des spectacles organisés par des acteurs locaux favorise l’ouverture vers l’autre, l’ouverture vers son environnement.

5 – Il est impensable de ne pas enseigner les outils informatiques et leurs différents objectifs qu’il faut « savoir » maîtriser pour prendre suffisamment de recul face aux informations « balancées » en boucle et souvent non vérifiées… Il y a une vraie culture de l’information à comprendre à travers les réseaux sociaux, par exemple. Pourquoi autant de réseaux sociaux ? Quelles sont leurs fonctionnalités ? etc.

6 – Il est vital, enfin, d’inscrire notre système scolaire dans les transitions écologique, climatique, sociale et sociétale qui sont en pleine évolution à travers de nouvelles disciplines.

7 – Il est urgent d’adapter notre système scolaire à la génération de nos élèves en proposant ce que j’appelle la « fameuse » boîte à outils, en offrant des alternatives scolaires et pédagogiques différentes en fonction de chaque élève, en redessinant les contours d’un emploi-du-temps qui respectera les rythmes biologiques des enfants, en favorisant des classes à effectifs réduits, etc.

8 – Il est novateur d’inscrire de nouvelles disciplines comme la méditation, l’empathie, le lâcher-prise, les valeurs qui font une société « épanouie » (le respect, la solidarité, la tolérance, la liberté, etc.). Pour être encore plus complets, nous allons devoir enseigner de nouvelles valeurs comme la connaissance de soi, la connaissance de l’autre, le respect de soi, le respect de l’autre, la bienveillance, la méditation, l’empathie, le partage, l’entraide, la solidarité, la recherche de l’harmonie, la pleine conscience, le travail d’équipes, etc.

Un projet ambitieux, riche, varié et complet qui suivra les programmes scolaires demandés par l’Éducation nationale, mais qui permettra aux enfants, à travers toutes ces rencontres et toutes ces expériences, de donner du sens à l’école, de créer du lien entre toutes les disciplines, chacune et chacune devant y trouver son compte.

Ne l’oublions pas : au mois de juin 2021, nous fêterons les « 25 ans » de la fondation de l’École-Collège Dominique Savio ! Des surprises nous attendront tout au long de cette nouvelle année scolaire 2020-2021 !

Projet Pédagogique rédigé ce samedi 06 juin 2020

Christophe Labrousse, directeur et pédagogue et les membres de l’équipe pédagogique.