Quelques conseils à pratiquer sans modération pendant cette période

Quelques conseils à pratiquer sans modération pendant cette période de confinement pour rester positifs !

Durant ce confinement, nous pouvons être, de temps en temps, traversés par le doute, le « coup de mou », un certain pessimisme… Mais comment ne pas se laisser envahir pas ces drôles d’émotions ?

– Tout d’abord, comme nous l’avons appris à Savio, sachons utiliser nos « deux hémisphères » du cerveau. En effet, nous sommes de bonne humeur quand nos deux cerveaux communiquent bien entre eux et que biys biys servons autant de l’un que de l’autre. Mais de quoi parlons-nous ? Si nous avons plutôt l’habitude de solliciter notre hémisphère gauche – celui de la logique, de l’analyse, de la mémoire auditive, du langage -, cultivons l’art, la créativité, l’humour ou l’intuition qui incarnent notre hémisphère droit. Trouvons l’équilibre, l’harmonie en cette période de crise sanitaire.

– Ensuite, cuisinons de bons petits plats avec des produits du terroir, avec des choses simples mais vraies, « essentielles » car nous devons prendre bien soin de notre intestin. En effet, le comportement alimentaire joue un rôle déterminant dans la mesure où l’intestin, notre « deuxième cerveau », piloterait une partie de nos émotions. On est de plus en plus certain qu’il aurait un impact sur notre humeur et permettrait une diminution du stress… Et je sais de quoi je parle.

– Après, écoutons de la musique classique, et plus particulièrement du Mozart ! En effet, utilisée comme médecine « complémentaire », la musique diminue l’anxiété et permet aux idées noires de s’en aller. Chouette, la bonne humeur revient ! Je vous conseille le morceau qui agit comme un  antidépresseur ; je veux parler de la Sonate pour deux pianos K448. Le compositeur est notamment prescrit pour les nourrissons prématurés car ses créations protègent les neurones du stress et augmentent leur croissance. A Savio, je fais souvent écouter du Mozart aux enfants le mercredi afin de couper la semaine et les apaiser pour apprendre. Je vous préconise également le « Concerto italien » de Bach et le « Concerto grosso » opus 6 d’Arcangelo Corelli. A écouter quarante minutes en fin de journée ; ce n’est pas mal ! Mais je peux également vous proposer, dans un tout autre domaine, du « heavy metal » qui agit positivement sur le moral, avec des vertus plus stimulantes qu’euphorisantes. Et… écouter du Disco, et plus particulièrement le groupe suédois ABBA, n’est pas mal non plus !

– N’hésitons pas à choyer ce que nous appelons les émotions positives ; elles sont au nombre de huit, comme les intelligences multiples. Je veux parler ici de la curiosité, de la fierté, de l’espoir, du bonheur, de la gratitude, de l’étonnement, de la motivation et de la satisfaction. Exercez-vous à les repérer, à les éprouver et à vous en souvenir !

– Alors que nous nous retrouvons face à nous-mêmes, il est temps de prendre soin de soi et de se respecter ! Faites l’inventaire de tous vos talents ; faites un point sur tout ce que vous avez accompli ; gommez ce que vous avez raté, puis repartez sur de bon rails ! En effet, trop souvent voire presque systématiquement, quand nous faisons notre examen de conscience, nous pensons plus spontanément aux situations loupées, à nos fautes, à nos échecs qu’à nos réussites. Il est important de regarder derrière nous, de prendre une feuille de papier, de découper notre vie en tranches de dix ans et de trouver notre grande réussite de la décennie. Identifions ensuite nos points forts dans différents domaines de notre vie (amour, travail, amis, loisirs, famille, etc.). Pensons ensuite à tous les petits plaisirs qui émaillent notre journée, notons-les.

Sachons cultiver le fameux « carpe diem » !

Durant cette période de confinement, surprenons-nous et surprenons nos proches ! Soyons un peu fous et embellissons notre quotidien par des gestes et des attitudes positives !

Christophe Labrousse

Directeur-Fondateur de l’École-Collège Dominique Savio

Les barres au chocolat d’Amélie

Voici d’excellentes barres faites maison. Cela peut sembler calorique, mais c’est excellent pour la santé et pour la gourmandise !

Ingrédients

100 gr d’amandes

125 gr de noix

250 gr de dattes

100 gr de chocolat noir

Réalisation

Mixer les amandes et les noix ; les mettre de côté.

Mixer les dattes de manière à obtenir une pâte homogène.

Mélanger le tout ; s’il reste quelques morceaux ce n’est pas un problème car cela donne du croquant.

Faire fondre le chocolat au bain-marie ; une fois fondu, mais pas chaud on le retire et on étale la pâte sur un plateau avec un film étirable ou papier cuisson en dessous.

Puis on étale le chocolat sur la pâte.

Mettre ensuite au frigidaire pendant une heure.

Ensuite il est possible de couper des parts.

A conserver au frigidaire dans une boîte.

 

Bilan de la 3e semaine de confinement pour les Saviotins

Bonjour à toutes et à tous,

chères Saviotines, chers Saviotins,

à l’amorce de cette fin de troisième semaine de confinement, je fais un  petit point.

Comme je l’annonçais dans un précédent message, cette troisième semaine de confinement s’est avérée plus délicate que les précédentes…

En effet, les enfants éprouvent de plus en plus de difficultés à rester à la maison, alors qu’il fait beau à l’extérieur. Celles et ceux qui vivent à la campagne ou qui ont un jardin peuvent en profiter, mais tout le monde n’est pas « logé à la même enseigne »… Cependant, il est nécessaire que les enfants s’aèrent l’après-midi, qu’ils se dépensent et se fatiguent physiquement. En effet, le confinement fatigue moralement ; il va générer toutes sortes d’émotions et chacun va devoir puiser dans ses réserves pour rester calme, essayer de vivre « au mieux » cette période inédite, supporter l’autre avec ses travers, etc. Il est important de « faire un point » tous les jours, en soirée, avant le dîner par exemple, assis à table : qu’est-ce qui a été ? Qu’est ce qu’il nous faut améliorer ? Qu’est-ce qui n’a pas été ? Autant de questions qui vont vous permettre de vous « ajuster », ou plutôt de vous « réajuster » tous ensemble !

Comme vous l’avez remarqué, la feuille de route reçue cette semaine est moins « riche » en devoirs car je tiens compte de tous les paramètres évoqués précédemment. Elle sera à terminer pour le vendredi 17 avril. Cependant, tous les Saviotins devront l’avoir terminée pour être à jour ! C’est important ! Je vous laisse remettre à jour vos emplois-du-temps et faire preuve – encore une fois – d’imagination pour illuminer votre quotidien !

Je remercie toutes les familles qui mettent tout en place afin d’accompagner « au mieux » les enfants dans l’apprentissage scolaire quotidien ! Presque tous les enfants sont à jour des deux feuilles de route précédentes ! Je remercie les enfants qui nous appellent quand ils rencontrent une difficulté dans les devoirs et les leçons. C’est ainsi que l’on avance dans la même et bonne direction !

Je suis conscient que chacune et chacun fait ce qu’il peut, et c’est l’essentiel !

Lundi, je vous enverrai l’oeuvre musicale à écouter ; en Arts Plastiques, comme nous sommes en… avril et que nous n’avons pas pu nous faire de « poissons », je vous demande dès maintenant de penser à dessiner, lundi, un beau poisson plein de couleurs vives ! Il faut égayer, voire illuminer vos journées !

Ce week-end, par exemple, pourquoi ne cuisineriez-pas certaines recettes qu’Amélie poste sur le site de l’école ? Elles sont faciles et délicieuses !

Passez une très belle fin de semaine !

Bien à vous,

Christophe Labrousse

Directeur-Fondateur de l’École-Collège Dominique Savio

Donner du sens à l’école d’aujourd’hui

 

Puisque nous sommes en période de confinement, il est peut-être temps de penser à une nouvelle façon d’enseigner et à imaginer de nouveaux programmes ; c’est ce que propose Christophe Labrousse dans son deuxième livre « Donner du sens à l’école d’aujourd’hui ». Et puisque le confinement nous oblige à rester enfermés, relisons cet ouvrage, pour ceux qui ne l’ont pas, découvrons-le car il est plein d’enseignements. Selon Christophe Labrousse, il ne s’agit pas de réformer l’école, mais de la réinventer. Cet ouvrage retrace ainsi la naissance de ce projet jusqu’à sa réalisation, une façon de mettre en lumière les points fondamentaux de son approche pédagogique mais aussi d’insuffler le nécessaire optimisme pour faire que l’école de demain soit celle d’aujourd’hui.

Vous pouvez vous procurer ce livre en le commandant chez votre libraire ou directement à Savio. Bonne lecture !

CDS News

Donner du sens à l’école d’aujourd’hui – Prix : 15,90€ – 166 pages – Ed du Panthéon

 

Le sport pour vous, petits confinés !

Faire du sport pour mon adolescent de 12 ou 13 ans : d’accord ! Mais comment fait mon petit de 3 ou 4 ans, lui, pour pouvoir faire du sport ? Comment faire en sorte qu’il se dépense ? Et comment faire quand on vit en appartement ?

J’ai quelques activités en tête, mais avant tout, chers parents, vous allez devoir – et oui ! – « autoriser le désordre » !!! Si vous n’êtes pas prêts à l’accepter, j’ai bien peur malheureusement que mon activité ne soit pas pour vous.

Alors, déplacer quelques meubles et ranger les bibelots de mamie n’est pas un effort surhumain quand on voit la joie d’un enfant après une bonne activité dans le désordre, par un bel après-midi de confinement !

Je vous propose différentes activités qui peuvent devenir rapidement sportives :

– le cache-cache :

facile et efficace, le cache-cache est connu de tous ; il permet aux enfants de voir la maison autrement, comme un grand terrain de jeux. A vous, parents, d’en délimiter les zones autorisées… Cette activité peut être pratiquée en famille !

– un-deux-trois soleil :

encore un grand classique des cours de récréation : un, deux, trois soleil se joue facilement à la maison. En musique, ou pas, vos enfants s’amuseront. Mettez en route leur musique préférée et arrêtez-la brusquement. Vos enfants devront alors arrêter de bouger : le premier qui bouge a perdu ! Fous-rires garantis en famille !

– la marelle :

utilisez vos carreaux de carrelage en mettant des numéros sur chacun d’entre eux à l’aide de papier et de scotch. La marelle est un bon jeu pour tous : pour travailler l’adresse, l’équilibre et l’apprentissage des premiers numéros.

– le ping-pong :

jouer avec les mains, trouver une balle qui rebondit à peu près, une planche d’étagère ou – mieux – la table basse, le filet imagé par des livres et des DVD, et c’est parti pour des parties animées !

Et, pour moi, le meilleur !!!

– Le parcours du combattant  : (mais là, il faut vraiment autoriser le désordre…)

Quoi de plus drôle que de passer sous la table de la salle-à-manger, puis ramper sous trois chaises, se relever et courir à toute vitesse pour slalomer entre les coussins du salon ? Faire une roulade par-dessus le lit de maman et papa ou, encore, ramper dessous ! Avec une poupée sous le bras car c’est le totem qu’il faut ramener à papa qui nous « coache » sur la ligne d’arrivée ! Autorisez le désordre et, surtout, permettez-vous de retrouver certaines fois votre âme d’enfant en imaginant un parcours que vous auriez aimé faire à leur âge.

Alors, bougez vos meubles (« Profitez-en pour faire le ménage », comme dirait Christophe Labrousse) ; déplacez les coussins du canapé ; rangez les objets « à risque », et c’est parti !!!

Jordan Veillon

Enseignant en charge du sport à l’École-Collège Dominique Savio

 

 

Et si l’Humanité prenait une leçon d’Humilité ?

Quand la levée du confinement sera donnée, il va falloir essayer de remettre en route toute une économie, reprendre nos activités quotidiennes et mener un semblant de vie normale. Mais qu’est-ce qui sera de l’ordre de la normalité demain ? Nul ne le sait à l’heure où j’écris ce Billet d’Humeur…

Non seulement il nous faut supporter ce confinement avec toutes les contraintes qu’il impose, mais il va falloir apprivoiser demain et l’avenir…

– L’Humanité sera dans l’obligation de rechercher de nouvelles voies qui la conduiront vers une politique plus sociale, plus juste, plus égalitaire, plus équitable, moins futile, moins consumériste, moins superficielle.

– L’Humanité sera dans l’obligation de rechercher de nouvelles orientations vers une politique plus écologique, plus responsable, plus tournée vers la Transition avec tout ce qu’elle engendre.

Nos chercheurs qui travaillent à la rédaction des nouveaux manuels scolaires au sein du Ministère de l’Education nationale vont pourvoir bousculer certains programmes et souligner les méfaits de la mondialisation, du libéralisme à outrance, du libre échange pour se focaliser sur les richesses de nos territoires. En effet, la mondialisation nous prouve aujourd’hui qu’elle demeure bien fragile, qu’elle opère des effets bien pervers…

Oui, retournons à l’essentiel !

Quelques exemples :

– soutenons tout le secteur agricole (producteurs, éleveurs, céréaliers, maraîchers, etc.) en favorisant toute sa diversité.

– exigeons un service public de qualité : arrêtons de diminuer les subventions et les dotations dans les secteurs de la santé, de la recherche ou de l’éducation. Soutenons notre hôpital ; soutenons notre école ; repensons tout notre système de santé qui, là encore, nous montre bien ses limites, et j’en passe.

L’autonomie sanitaire devra maintenant passer par la fabrication de nos médicaments en France, par exemple.

Il est grand temps de repenser tout le fonctionnement de notre économie et de nos appareils politiques.

Quand je dis à mes élèves que, dans dix ans, ils seront les créateurs de près de 70% des nouveaux métiers, je ne crois pas trop me tromper.

L’Homme qui se dit invincible démontre, à travers cette crise sanitaire sans précédent, qu’il a fait fausse route et qu’il a tout à repenser… A nos jeunes, donc, grâce à une éducation adaptée et de qualité, de repenser à un monde plus juste, plus responsable, plus écologique, plus solidaire, plus respectueux, avant tout, de notre Planète ! Mais sachons rester Humbles… la vanité ne flatte que les incultes et les imbéciles.

Je vous laisse méditer !

Christophe Labrousse

Directeur-Fondateur de l’École-Collège Dominique Savio

Savio : nos professeurs ont du talent !

L’équipe pédagogique de Savio se frotte à toutes les matières. Chantal Laidet professeur de mathématiques, de physique, de chimie et des sciences de la vie de la terre a bénéficié des conseils des auteurs et écrivains qui fréquentent régulièrement Savio. Les premiers rayons de soleil lui ont inspiré un poème. 

Dehors sur ma terrasse cet après midi je me suis posée au soleil et vraiment quel privilège nous avons d’être à la campagne et d’apprécier ce qui nous entoure, de là j’ai eu une petite envie d’écrire :

Méditation

         Le ciel n’a jamais été aussi bleu,

         Aucune traînée blanche ne le sillonne,

         Les avions sont à l’arrêt depuis peu,

         Aucun bruit mécanique ne résonne.

 

         La cacophonie des jours d’avant

         Laisse place au silence aujourd’hui,

         Seuls les oiseaux de sentent vivants,

         A déployer leurs chants jusqu’à la nuit.

 

         Que la nature est vraiment belle,

         Pour le voir, il a fallu s’arrêter,

         Ce truc invisible sans ailes,

         Nous a permis de l’admirer.

 

         Il ne faudra juste pas oublier

         Que le monde est un château de cartes,

         Qu’un souffle peut faire chavirer

         Et qu’aucune technologie n’a pu empêcher.

Chantal Laidet

 

 

La lecture quotidienne est utile pendant le confinement.

 

Le mot du pédagogue

A Savio, nous avons l’habitude  de lire quotidiennement, durant quinze minutes, de 12h à 12h15. Cette pause est très appréciée des Saviotins qui ont le droit de lire le livre de leur choix (sous mon contrôle bien sûr !). Plus rien sur les tables, juste le livre de lecture. Plus un bruit. Cette pause permet également un repas plus tranquille. Il ne faut pas oublier que la pause méridienne est l’étape la plus « délicate » de la journée d’un élève…

Durant cette période de confinement, il est important qu’en famille, vous preniez un temps, tous ensemble, pour lire ; j’insiste sur le fait qu’il est souhaitable que parents et enfants lisent en même temps. Ensuite, vous pouvez poser des questions à votre enfant sur ce qu’il lit, s’il apprécie ou pas l’intrigue, etc. : c’est un moment de partage à privilégier quotidiennement !

En cette période si délicate où de nombreux auteurs sont « en panne d’inspiration », il est important de développer son imaginaire afin de faire « vagabonder son esprit », comme l’écrivait si justement Jean-Jacques Rousseau. J’en reviens toujours à la notion de créativité dont je vous rebats les oreilles très régulièrement.

Christophe Labrousse

Directeur-Fondateur de l’École-Collège Dominique Savio

Gâteau allégé au citron d’Amélie

 

Pour 4 personnes

Ingrédients

3 œufs

2 citrons

60 gr de farine

60 gr de maïzena

80 gr de sucre roux.

Réalisation

Séparer les blancs des jaunes.

Monter les blancs en neige.

Mélanger les 3 jaunes d’œufs avec le jus des citrons, la farine, la maïzena, le sucre et le zest d’un citron entier, puis incorporer délicatement les blancs montés en neige à l’aide d’une spatule. Verser dans un moule allant au four.

Cuisson

Mettre au four 25 minutes à 180•

Les Quatre Saisons de Vivaldi dessinées par les Saviotins

91915718_1316925281850871_5673387541563179008_n

Cette semaine, les Saviotins ont pour consigne d’écouter « Les Quatre Saisons » de Vivaldi et de dessiner les saisons ! Voici quelques exemples de leurs travaux qui confirment bien qu’il y a cette année à Savio des élèves à la fibre artistique que nous mettrons à l’honneur lors d’une exposition une fois le confinement terminé.

Christophe Labrousse

Directeur-Fondateur de l’École-Collège Savio

91567199_1316887795187953_264330588251488256_n91577387_1316887858521280_2403158567185022976_n